Il Postino

Humeur actuelle : encore glaglagla…

Il Postino

Regarder ce film après « Killer joe »est une vraie bouffée d’air !

Bien sûr ils ne sont pas comparable. Si ! Ils ont un thème commun : la femme (impression de déjà vu ?) et ce film est également tiré d’un ouvrage : « Ardiente paciencia » (« Une ardente patience »)  de Antonio Skármeta

Ce film est plein de poésie, on respire le soleil et la bonne odeur de la Médittéranée.

La femme est mise sur un piédestal comme une déesse, même si elle est confrontée à un certain univers machiste. Elle est traitée comme un bijoux précieux et est aimée comme il se doit, tout comme elle aime son partenaire de façon réveuse et en même temps plus terre à terre.

Je suis en général plutôt hermétique à la poésie, mais l’apprentissage de Mario grâce à Pablo Neruda est agréable et superbement imagée.

Et ce film nous fait réfléchir, puisqu’il nous remet dans un contexte historique compliqué à l’époque.

Bref, j’avoue que j’ai regardé ce film à reculons car je croyais qu’il allait être un gnangnan. Quand je suis ressorti, j’étais heureuse comme tout, un peu nostalgique et triste aussi.

Mais surtout si vous pouvrez le voir, regardez-le, d’autant qu’il n’a pas vieillit.

Rien de changé par rapport au post précédent : je me pèle !!!!

Publicités

Inspiré ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s