The Three of life

Humeur actuelle : brûlée au 1er degré !

Non je rigole, j’ai simplement repassée mes fringues et ma main s’est malencontreusement collée au fer à repasser. J’ai une jolie cicatrice mais l’eau froide a calmé le tout.

Bon soyons sérieux. Terrence Malick fait de beaux films où il arrive à équilibrer une histoire avec le spirituel et la nature. Les plus réussis pour moi sont « La ligne rouge » ou « Le nouveau monde« . Mais cet équilibre est trés fragile…

Et dans ce film, j’ai été largué. Je vous fais part de mon interprétation personnelle :

La création du monde ? Je me suis ennuyée. Les images sont à couper le souffle, mais s’il n’y a pas une vraie histoire pour l’accompagner, cela ne suffit pas forcément. Oui, vous allez me dire qu’il y en a une, mais je l’ai trouvée presque inexistante, et surtout je n’ai pas compris sa relation avec la genèse.

Et la fin… Je n’ai pas du tout saisi sa relation avec la création du monde, et je n’ai pas du tout saisi sa relation avec l’histoire des protagonistes.

Bref : visuellement c’est magnifique, on en prend plein les yeux, mais point de vue histoire, j’avoue que je n’ai pas tout saisie.

Tree of Life de Gustav Klimt – 1909

Mais je veux bien des explications pour mieux le comprendre.

Publicités

Inspiré ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s