La Mort de Sardanapale

Humeur actuelle : artiste

Suite à la visite du musée Fabre à Montpellier, je me suis souvenue de mon tableau préféré : « La Mort de Sardanapale » de Delacroix.

En attendant de retrouver mes cours et donc d’en parler comme il faut, je vous en donne déjà une petite idée :

Eugène Delacroix
La Mort de Sardanapale
1827
huile sur toile
392 cm x 496 cm

La Mort de Sardanapale est un grand tableau d’Eugène Delacroix, conservé au Musée du Louvre à Paris.

Sardanapale est un roi légendaire de Ninive en Assyrie qui aurait vécu de 661 à 631 av. J.-C. Il serait une mythologisation d’Assurbanipal, un roi très cultivé, peu belliqueux. L’autre possibilté est que Sardanapale soit le frère d’Assurbanipal, que ce dernier avait chargé de gouverner Babylone. Sardanapale avait ensuite intrigué contre Assurbanipal, ce qui avait poussé celui-ci à faire le siège de Babylone pour le punir (650-648). Lorsque Sardanapale sentit la défaite approcher, il décida de mourir avec toutes ses femmes et ses chevaux et d’incendier son palais.

La scène représentée par Delacroix raconte l’épisode dramatique de la mort du souverain, dont la capitale est assiégée sans aucun espoir de délivrance et qui décide de se suicider en compagnie de ses esclaves et de ses favorites, après avoir brûlé sa ville pour empêcher l’ennemi de profiter de son bien.

On remarque que ce n’est pas un tableau léché. Le peintre juxtapose des taches de couleur qui présentent une forme uniquement lorsqu’on recule. La couleur domine, la luminosité est éclatante.

– La composition est fondée sur les diagonales, mais ne respecte pas l’unité d’action et prend le parti de fouillis presque illisible.

– Le lieu est mal défini, imprécis et semble se prolonger dans l’espace du spectateur, il laisse voir un homme coupé à droite et un cheval qui surgit dans le tableau.

– Le coloris chaud argumenté sur une diagonale est nettement rubénien. Il est traité avec une hardiesse qui enthousiasma les romantiques, avec ces rouges vibrants, évocateurs des meurtres de la scène.

– La calme résolution du tyran, qui semble admirer la scène en spectateur, s’oppose à la violence des tueries.

Au-delà de l’histoire représentée, ce tableau apparaît comme un manifeste dans la querelle entre la peinture romantique — représentée par Delacroix — et le classicisme ou le néoclassicisme — représenté par Ingres — puisque Delacroix met en avant dans son œuvre ce relâchement des conventions formelles, que rejette les classiques : ce ne sont plus les formes et les sujets que l’artiste met en valeur, mais davantage l’intensité des couleurs, des contrastes et de la lumière.

L’œuvre fut exposée au Salon de 1827, salon où Ingres exposa L’Apothéose d’Homère. Elle fut beaucoup plus mal accueillie que Scènes des massacres de Scio (1824) exposée deux ans plus tôt, qui avait déjà fait scandale et promu Delacroix au rang de chef de file de l’école romantique en peinture. Face à l’œuvre d’Ingres, La Mort de Sardanapale provoqua un nouveau scandale et fut rejetée par la majorité des critiques. Victor Hugo, une nouvelle fois clairvoyant, fut un des seuls à ne pas condamner la démesure exprimée par Delacroix, son rejet du Beau, et la cruauté de la scène contemplée par un tyran esthète à mille lieues des exemples néoclassiques de vertu.

Publicités

6 commentaires sur « La Mort de Sardanapale »

  1. ahahahaha !!!! j’ai rien compris ! rien compris
    ma préférée c’est : « Le coloris chaud argumenté sur une diagonale est nettement rubénien » anim_mdr
    Je la note direct sur mes citations a retenir…bon, je suis pas sur de pouvoir la placer avant un moment …mais je t’assure que le prochain tableau dans un musée devant lequel j’ai un public pour l’entendre, je la sors !!!! bien joue

Inspiré ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s